La Tarentule - Centre Culturel de La Béroche - Théâtre de poche
     
La Tarentule - A l'affiche La Tarentule - A l'affiche - Programme La Tarentule - A l'affiche - Réservations
La Tarentule - Décors
La Tarentule - Décors - Accès
La Tarentule - Décors - Visite guidée
La Tarentule - Décors - Contacts
La Tarentule - Plein feux
La Tarentule - Plein feux - Créations maison
La Tarentule - Plein feux - Aide à la création
La Tarentule - Plein feux - Spectacles scolaires
La Tarentule - Régie technique
La Tarentule - Régie technique - Plans des salles
La Tarentule - Régie technique - Dossier technique
La Tarentule - Coulisses
La Tarentule - Coulisses - Histoire
La Tarentule - 50e anniversaire
La Tarentule - Coulisses - Archives documentaires
Soutenez la culture
Membres amis

     
     
 

Mise en scène
Denis Perrinjaquet

Jeu
Laurence Fankhauser
Jacques Reift

Le musicien
Mirko Dallacasagrande

Création lumière
Joran Hegi

Création décors
Serrurerie Jean-Daniel
Nussbaum

Musique originale
Mirko Dallacasagrande

Graphisme
John Reift

 
Le bonheur du vent
fleche
 

Les vendredis 9, 16 et 23 février à 20h00
Les samedis 10, 17 et 24 février à 20h00
Les dimanches 11, 18 et 25 février à 17h00
Ainsi que le jeudi 22 février à 20h00
Samedi 10 février - after avec les I Skarbonari - COMPLET !!!
filet

Une séparation
Un texte de Véronique Olmi
Par la compagnie A3

filet

 

Un matin, Paul trouve une lettre dans laquelle Marie, la femme qu'il aime, lui annonce qu'elle le quitte. Il n'a rien fait de spécial, pas commis de geste irréparable. Marie rompt parce qu'elle s'ennuie avec Paul et que l'ennui, c'est la trahison de l'amour.

Lui ne comprend pas, il persiste à lui dire qu'il l'aime, elle prend goût à lui répondre. Une correspondance de rupture se développe et ravive peu à peu le désir de l'autre - sans se l'avouer pour elle, avec détermination pour lui.

Ce spectacle montre deux visions qui s'opposent : celle de l'homme, pour qui aimer quelqu'un, c'est aussi accepter le quotidien, et celle de la femme, qui voudrait que la passion ne s'éteigne jamais…

« Cela va vite une séparation, il suffit d'un mot pour défaire des mois, des années d'amour. C'est comme dynamiter sa maison, on craque une allumette et tout s'effondre. »
Véronique Olmi

 

 


La Tarentule - Centre Culturel de La Béroche - Théâtre de poche