Programme

Vendredi 20 mai à 20h00

Canari

Par la Compagnie du Chalet

Durée: environ 1h15

Le pire, ce n’est pas d’oublier quelque chose, mais de n’avoir plus rien à oublier.

Pour nous tous, Alzheimer est une maladie à la fois troublante et effrayante. Elle est au cœur du texte de Thierry Pochet et de la vie de son personnage principal, un comédien confronté à des souvenirs qui l’obsèdent et dont la mère est justement frappée par cette terrible affection, avant que lui-même n’en soit atteint… Or, pour un comédien, qu’y a-t-il de plus angoissant que la perte de la mémoire?

Canari explore le thème sous ses différents aspects, entre le devoir de mémoire historique, le poids des souvenirs, le souhait de pouvoir s’en libérer, l’angoisse de les voir s’échapper. Dans la pièce, comme le personnage le dit lui-même, la chronologie n’est pas respectée et, au fur et à mesure que la mémoire lui revient ou lui fait défaut, l’action se construit ou se défait…

Textes

Thierry Pochet

Mise en scène

Jacint Margarit

Jeu

Alain Jacot

Création lumière

Alain Boon

Bande son

Emilien Jacot

Scénographie

Valère Girardin

Jeudis 2 et 9 juin à 20h00
Vendredis 3 et 10 juin à 20h00
Samedis 4 et 11 juin à 20h00
Dimanches 5 et 12 juin à 17h00

Klaxon, trompettes … et pétarades

Une comédie de Dario Fò
Par Le Collectif Anonyme

Durée: environ 120 minutes

Klaxon, trompettes... et pétarades est une farce grotesque, une comédie militante, une bouffonnerie à l’humour féroce qui dénonce la prédominance et l’omnipotence du pouvoir économico-financier sur la politique, et qui rappelle la colère et la désespérance des laissés-pour-compte de la globalisation triomphante.

Au cours d’un carambolage, le patron de Fiat, Giovanni Agnelli, est sauvé par un de ses ouvriers. Celui-ci, sans le reconnaître, le recouvre de sa propre veste, l’emmène aux urgences et prend la fuite. L’administration, trouvant ses papiers dans la poche de sa veste, croit avoir identifié le blessé défiguré. La chirurgie réparatrice fait le reste : l’industriel va sortir du coma avec le visage de l’ouvrier.

S’ensuit alors une série de quiproquos, familiaux et politiques, dans un contexte d’attentats et de prise d’otages…

Mise en scène

Maya Robert-Nicoud
Yannick Merlin

Jeu

Shokraneh Habibi Amini
Yvan Monnier
Eloise de Coulon
Fabio Morici
François Chedel

Lumières

Gilles Perrenoud

Scénographie

Yoann Montandon

Jeudi 16 juin à 20h00

Loverbooké

Par Bruno Coppens

Durée: environ 1h30

Vous l’entendez régulièrement dans les Dicodeurs (La Première RTS).

Bruno Coppens trimballe son humour sur les ondes et sur les planches avec la même envie de démêler le vrai du fou.

Bruno est spontané, souriant, innocemment charmeur. «Ses jouets sont les mots. Il les lance dans tous les sens, les dérange avec ironie, les allie en complice, les transforme effrontément pour en faire des nœuds de mots qu’il sert et ressert à volonté au public ébahi. Et ses mots finissent par se jouer de nous, nous laissant sans voix face à tant d’enthousiasme.»

(Le Vif l’Express)

Dans ce spectacle jubilatoire, ce Loverbooké vous encourage entre autres à pratiquer l’exil fiscal, à offrir un burn-out à vos amis et à réveiller le bonobo qui sommeille en vous…

Feux d’artifice assurés avec ce jongleur fou des mots! Une belle manière de conclure notre saison culturelle fortement chahutée…

Mise en scène

Eric De Staercke
Alain Degois

Jeu

Bruno Coppens

La Tarentule
Centre culturel de la Béroche
Chemin de Bayard
2024 St-Aubin (NE)
Suisse

La Tarentule
Centre culturel de la Béroche
Case postale 359
2024 St-Aubin (NE)
Suisse